Éclair…


Près de la fenêtre Les gouttes pleines d’eau Tapent sur la vitre
Chaud à l’intérieur La joue collée au verre Fixant le ciel
Et moi et toi et toi, C’est la photo ! Vite un grand sourire.
Très vite, Le flash ne dure pas Immortalisant la joie fraternelle
Pour Fatima et Asma.
2 réponses
  1. Fatima
    Fatima dit :

    Merci pour ce très beau poème qui nous replonge dans l’insouciance de l’enfance, le monde du rêve, le monde ouvert où tout est possible….
    Je ne connaissais pas tes talents de poète. Du fond du coeur merci pour cette joie fraternelle.
    Tu me manques!
    PS J’ai croisé le Dr Elghozi à Lille presque devant chez moi ! Je l’ai reconnu tout de suite. Il m’ a confirmé à quel point tu t’investissais dans cette élection. Je te souhaite beaucoup de courage. Ce que fais force l’admiration. Je parle de toit à tout le monde pour te dire à quel point je suis fière de ma soeur.
    Je t’embrasse très fort.

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *