J'ai officié mon premier mariage!!!

Le mercredi 30 avril j’ai officié mon premier mariage en tant qu’élue à la mairie de Nanterre, et d’autant plus heureuse que je mariais Fatiha comme une sœur.

Avant de lire les articles j’ai fait un petit discours, dans la salle toute ma famille, faut dire qu’on était entre nous à la mairie. Et pour l’occasion j’ai porté une robe traditionnelle marocaine, pour marquer le coup.

Française à qui on a refusé le mariage en France, à la mairie de Nanterre, après toutes les démarches engagées pour faire venir mon futur mari, je ne savais pas que la république pouvait être aussi cruelle avec ses enfants. En m’interdisant de jouir de la cérémonie républicaine, la France m’a ordonné de me marier à l’étranger pour me marier avec celui que j’avais choisi.

Moi ça va , je ne suis pas amère, la preuve je suis élue, mais d’autres qui n’ont pas cette volonté de s’inscrire politiquement, se voient tout simplement rejetés, même s’ils sont français. A force de jeter le discrédit sur tout ce qui vient de l’étranger, on ne fait plus confiance à ceux qui ont juste en vie de quitter leur pays d’origine pour découvrir le monde.

Le hasard de la vie, m’a fait naitre en France, mais sinon, j’aurais été condamnée de rester au Maroc ; à moins que mes parents aient largement les moyens pour me permettre de visiter la France comme touriste. Mais comme c’était loin d’être le cas, j’aurais été coincé dans mon pays sans découvrir le monde, car née dans un pays dont la détresse envoi à la mort des centaines de jeunes gens, qui essayent de sortir la tête de l’eau, pour mieux vivre, ou tout simplement mieux se remplir la tête d’images et de paysages.

Mais voyez vous dans le monde ou nous vivons, ou les frontières font place à des murailles de l’ancien temps, qui n’arrêtent pas de sortir de terre( Mexique…) A l’heure ou les capitaux et les biens circulent dans le monde sans entrave, les hommes sont prisonniers de leur lieux de naissance, tant pis pour eux, ça me fait penser à la chanson de Maxime Le Forestier « on choisit pas ses parents, on choisit pas sa famille, on ne choisit pas non plus les trottoirs de Manille, de Paris ou d’Alger pour apprendre marcher, être né quelque part.

Qui je dois remercier pour être née en Europe?, la colonisation? ça non plus ce n’est pas défendable, que ceux qui ont la possibilité de dire qu’on ne peux pas accueillir toute la misère du monde, que ceux là puissent me dire qu’auraient-ils fait s’ils étaient nés de l’autre coté??

Dans une autre époque on allait tenté sa vie ailleurs, désormais tout est bouché, les occidentaux les orientaux ont voyagé comme ils ont voulus, désormais les portes sont fermées, c’est trop tard, il fallait être né il y a 1 siècle pour pouvoir voyager librement. Oui désormais, qu’une seule partie du monde a le droit de voyager, a même le droit d’aller aider les pauvres dans leur pays, mais surtout qu’ils ne viennent pas chez nous, chez qui? L’immigration et la régularisation des citoyens qui veulent vivre dignement n’est qu’un infime point de départ du vrai grand problème que sont les inégalités Nord Sud.

Moi qui suis une mordue de voyage, vraiment je ne sais pas comment j’aurai fait si je n’étais pas née en France. Maud Fontenoy et autres aventuriers ont bien la chance d’être né en Europe, malheureusement en 2008 ce n’est pas donné à tout le monde de voyager, même s’ils en ont les moyens, et ce n’est pas donné à tous les français de se marier à la mairie de son choix.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *