Conférence de presse mardi 23 décembre, 11h

En tant que vice-présidente d’honneur de la LDH de Nanterre et membre du comité de soutien des sans papiers je tenais à vous faire part de la nouvelle étape de mobilisation des oubliés de St Paul, après le parrainage, et les soutiens réguliers de chacun, merci de faire le maximum pour être présent lors de la conférence de presse, qui pourrait faire avancer les choses:

Mardi 23 décembre, veille de Noël, à 11 heures, devant l’église St-Paul à Nanterre (RER B, station Nanterre Préfecture)

La présence de personnalités politiques, associatives et de la société civile de premier plan nous semble indispensable.

Photo de Nicolas Guerbe http://www.nicolasguerbe.com/

Récapitulatif de la situation des « Oubliés de St-Paul ». Il s’agit de 58 sans papiers qui depuis le 29 novembre dorment dans des tentes devant l’église St-Paul à Nanterre.

Cette église était occupée depuis le 28 avril 2008 à l’appel du CSP 92 par des sans papiers des Hauts de Seine mais aussi venus d’autres départements. Cette action a réuni jusqu’à 458 sans papiers, une soixantaine d’entre eux ont reçu des convocations en préfecture, un certain nombre ont été régularisés.

Mais le 30 juillet, estimant que le maximum avait été obtenu, des responsables du CSP 92 déclaraient interrompre l’action. 58 sans papiers refusaient cet état de fait sans avoir été prévenu et décidaient de poursuivre l’occupation des locaux avec l’accord de la paroisse sous le statut d’invités.

La plupart étaient salariés mais beaucoup ont abandonné leur travail, trop éloigné de l’église et certains leur logement qu’ils ne pouvaient plus payer. Ils ont tout misé sur cette occupation et se retrouvent maintenant dans le dénuement le plus complet.

En novembre, l’évêché, désireux de récupérer ses locaux avait obtenu de la justice l’autorisation de faire évacuer les lieux. La préfecture menaçant d’exécuter la décision, les sans papiers quittaient l’église le 29 novembre et installaient les tentes dans lesquelles ils se trouvent toujours.

Depuis, c’est l’impasse. La préfecture fait de l’évacuation des tentes un préalable à l’examen des dossiers. Les sans papiers redoutent de perdre leur seule arme, la visibilité de leur désespoir, en se laissant disperser.

L’heure n’est plus à rechercher les responsabilités. L’urgence est de sortir de cette situation avant qu’un drame ne survienne. La première mesure serait qu’ils cessent d’être « oubliés ». Il faut que le ministère dont la politique génère inévitablement ce genre de drame prenne ses responsabilités et propose des solutions acceptables par les Oubliés de St Paul. Quoi qu’il en soit, nous ne pouvons pas laisser M. Hortefeux passer paisiblement les fêtes de Noël pendant qu’une soixantaine de sans papiers grelottent en plein air à la porte d’une église.

Nous proposons qu’une conférence de presse se tienne le mardi 23 décembre à 11 heures devant l’église St-Paul à Nanterre. Il nous semble hautement souhaitable que des personnalités de la société civile mais aussi politiques de premier plan participent à cette conférence de presse.

Contacts :

Jacques Celet, Président LDH Nanterre-Rueil-Malmaison 06 20 10 53 35

Richard Moyon RESF 06 12 17 63 81

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *