La municipalité de Nanterre s'oppose aux deux projets de décrets concernant Nanterre et l'ensemble du secteur de la Défense

Depuis maintenant plus d’un an, l’équipe municipale s’est mobilisé afin d’avertir non seulement les nanterriens mais aussi l’opinion publique de la volonté du gouvernement d’étendre le quartier d’affaires de La Défense sur le territoire communal.

Cet été deux projets de décrets nous ont été adressés dans le courant du mois d’août par le préfet des Hauts-de-Seine. Ces deux textes prévoient, d’une part, de fusionner EPAD (établissement public d’aménagement de la Défense) et l’EPASA (établissement public d’aménagement Seine Arche) en un seul et, d’autre part, d’élargir le périmètre d’action de l’Etat et donc de dessaisir la municipalité de Nanterre de 556 hectares sur les 1220 que compte le territoire communal.

Alors que Nanterre et tout le territoire autour de La Défense doit demeurer accessible à tous, en matière d’emplois, de formation, de transports ou de logements, les projets gouvernementaux n’envisagent que le développement de tours de bureaux, avec le seul objectif d’attirer les grandes entreprises et les sièges sociaux pour construire une hypothétique place financière mondiale.

Alors que l’équipe municipale a été mandatée par les nanterriens pour conduire le projet d’une ville mixte et solidaire, l’Etat entend aujourd’hui reprendre en main l’aménagement de la ville et ainsi imposer un projet contraire aux attentes des nanterriens.

Face à ces attaques d’envergure contre la décentralisation en Ile-de-France, remettant en cause les choix électoraux des citoyens et donc le principe même de démocratie locale, la municipalité de Nanterre lance les ateliers de l’Ouest parisien, contre l’extension de La Défense sur son territoire, contre ce Grand Paris autoritaire, pour un autre mode de développement, pour des villes plus humaines, pour un Grand Paris solidaire et durable.

Ces ateliers doivent permettre à la fois d’exprimer l’opposition aux projets de décrets envisagés et de mettre en avant des propositions alternatives. La municipalité a ainsi réalisé une pétition qui sera remise au Président de la République le lundi 2 novembre prochain, De même, à partir du mois de novembre, de nombreuses initiatives, ateliers de travail, réunions publiques vont avoir lieu, associant l’ensemble des habitants, salariés, étudiants, militants, syndicalistes, responsables politiques, …, pour formuler des propositions alternatives pour l’Ouest parisien et l’ensemble de la métropole francilienne.

Je vous invite donc à signer la pétition en question afin d’affirmer une opposition forte aux projets de décrets et un attachement à la ville humaine que l’équipe municipale met en œuvre. Vous pouvez également signer cette pétition sur le site de la ville et retrouver plus d’infos (www.nanterre.fr).

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *