Retour de Mohamed Haddaoui et régularisation de Mme Haddaoui ! Signez la petition RESF

Après un premier déplacement inutile le 30 octobre (guichet fermé pour la semaine, tous les étrangers présents sont purement et simplement renvoyés sans un mot d’excuse ou d’explication), Madame Haddaoui et quelques amis et soutiens qui l’accompagnent reviennent le 6 novembre à la Préfecture de Nanterre.

Le jour dit, c’est une douche froide pour elle : plus aucun espoir n’est permis et une obligation de quitter le territoire fançais avant le 6 décembre lui est signifiée. L’argument de fond, révoltant de tartufferie et d’inhumanité est que son mari, expulsé il y a deux ans… vit au Maroc et non en France.

Après le démembrement de sa famille, risque d’expulsion d’une maman de trois enfants scolarisés.

Comme tant de ses compatriotes marocains, Mohamed Haddaoui le papa de Mériem, travaillait dans le bâtiment en qualité de ferrailleur. En France depuis 1999, il avait demandé à être régularisé dans le cadre de la circulaire du 13 juin 2006, dite Sarkozy. Pourquoi ce que d’autres ont obtenu lui a-t-il été refusé, nous l’ignorons; toujours est-il qu’il a été arrêté au cours d’un contrôle d’identité et brutalement expulsé le 23 novembre 2007.

Depuis, près de deux ans se sont écoulés. Deux ans que sa femme et ses trois enfants attendent courageusement et espèrent le retour de leur mari, de leur père. Deux ans que cette famille asniéroise vit essentiellement de la solidarité qu’elle a pu trouver auprès des amis, des proches, des enseignants et des parents d’élèves et des aides municipales.

Forts du soutien constant de la population d’Asnières et de ses élus de toutes mouvances, nous avons multiplié les interventions auprès des autorités. Maintenant, Ils n’en peuvent plus et nous n’en pouvons plus ! Si Mme Haddaoui fait le choix déchirant de rester en France seule avec ses enfants, si M Haddaoui supporte cet exil forcé et solitaire dans un pays où il n’a plus d’attaches familiales (famille et belle famille vivent en France ou ailleurs en Europe), c’est parce qu’ils ont conscience que l’avenir de leurs enfants, collégien et écoliers à Asnières, est en France.

Une nouvelle fois, en ce jour anniversaire de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant, nous demandons la régularisation de Mme Haddaoui et le retour de son mari afin de permettre à cette famille de se retrouver enfin, et de reprendre totalement sa place en paix parmi nous. La France a ratifié la Convention des Droits de l’Enfant. À ce titre, elle se doit de préserver l’intégrité des familles et non de les détruire. L’acharnement à démembrer les familles, ça suffit ! Mohamed, Mériem et Sofiane doivent garder leur maman près d’eux et faire revenir leur papa qui leur manque.

Signer la pétition Haddaoui

vendredi 20 novembre 2009.

3 réponses
  1. Gérard Eloi
    Gérard Eloi dit :

    Et l » Europe lance un concours de dessin sur ce thèle des Froits de l’enfant : Concours de dessin lancé par la Commission européenne «Dessine-moi un droit!» ‑ la Commission européenne lance la quatrième édition de son concours de posters pour les jeunes afin de célébrer le vingtième anniversaire de la convention des droits de l’enfant. Le vingtième anniversaire de la convention relative aux droits de l’enfant est le sujet d’un concours de posters lancé ce 20 novembre 2009 par la Commission européenne. Les jeunes Européens âgés de 10 à 18 ans sont invités à imaginer un poster sur l’un des droits consacrés par la convention. L’objectif du concours est de faire en sorte que ces jeunes Européens soient mieux informés de leurs droits et mieux équipés pour les défendre. Les enfants et les adolescents qui souhaitent participer au concours devront imaginer un poster illustrant l’un des droits consacrés par la convention. Ils seront répartis en deux catégories d’âge (de 10 à 14 ans et de 15 à 18 ans) et travailleront par groupes composés de quatre participants au moins (sous la supervision d’un adulte). La date limite de réception des travaux a été fixée au 19 mars 2010. Les projets soumis feront l’objet d’une première évaluation au niveau national et des prix seront décernés aux trois meilleures équipes de chaque catégorie d’âge lors de cérémonies qui se tiendront dans leur pays début avril 2010. Les équipes ayant remporté le premier prix des concours nationaux s’affronteront lors d’un deuxième tour au niveau européen. Les trois meilleures équipes de chaque catégorie d’âge seront invitées à Bruxelles du 8 au 10 mai 2010 pour un week-end mémorable et une visite des institutions européennes. Elles prendront également part à la cérémonie de remise des prix européens. Les meilleurs projets seront présentés sur les sites web des représentations de la Commission dans les États membres et sur le portail Europa. Ils pourront également être utilisés pour de futures campagnes européennes. Site web du concours: http://www.eurojeune.eu Contact en France: Anne Chutczer ProPager / EuroJeune 70, boulevard de Reuilly 75012 Paris – France ligne directe : +33 1 40 04 92 00 france@eurojeune.eu

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *