,

Municipales 2014 à Nanterre: les élus socialistes s’expriment

cmDans le Nanterre info de janvier, le Maire ébauche un bilan de mandat et trace ses perspectives pour 2013, quels regards portent les élus socialistes, membres de la majorité municipale, sur ces déclarations ?

2013 est une année pré électorale, il est donc de bon aloi de rendre des comptes aux Nanterriens et de se projeter dans l’avenir, nous aurions bien aimé que cela soit fait de manière plus collégiale.

Nous avons été acteurs et moteurs sur un nombre de sujet et à l’initiative de nouveaux projets. La mise en place de l’intercommunalité, l’amélioration du service public par une meilleure qualité de l’accueil des usagers, le développement de l’emploi local notamment par le biais des entreprises d’insertion, la mise en œuvre des activités périscolaires après la classe autant de sujet sur lequel nous nous sommes particulièrement engagés.

Plus globalement nous avons pris toute notre place dans cette équipe municipale en assumant nos divergences, en revendiquant nos différences et nous démarquant du Maire sur des projets tels que l’ARENA, l’Hôpital de Nanterre, la création d’un syndicat intercommunal d’étude et de projet (SIEP) avec les villes voisines aux objectifs assez flous.

Sur ces dossiers tout comme sur bien d’autres notre opposition bien que ferme et déterminée s’est voulue constructive, elle a été et elle est seulement motivée par l’intérêt des Nanterriens et à la bonne utilisation des fonds publics.

Le 26 mars sera voté le prochain budget, comment les socialistes appréhendent cette préparation?

Le vote du budget est un acte politique fort, à fortiori lorsqu’il est le dernier de la mandature. Il se prépare dans un contexte difficile, Nanterre et les Nanterriens ne sont bien évidement pas épargnés par la crise structurelle que connait notre pays. A l’image du gouvernement nous travaillons à un budget plus resserré en préservant en priorités les services rendus à la population et plus particulièrement l’éducation, l’emploi, l’action sociale en général.

En matière d’emploi par exemple, nous prônons une politique plus volontariste. Nous souhaitons que Nanterre s’empare avec détermination des dispositifs gouvernementaux tels que les contrats d’avenir et les contrats de génération. Ils sont deux leviers incontournables pour endiguer efficacement le chômage des 16-25 ans et des plus de 50 ans tranches d’âges si durement touchées.

Patrick Jarry évoque son souhait de poursuivre son action au-delà de 2014 avec une équipe «qui rassemble toute la gauche» qu’en pensent les élus socialistes ?

Les socialistes veulent poursuivre en 2014 ce qu’ils ont impulsé et notre bilan nous donne toute légitimité pour présenter un projet aux Nanterriens.

Le Maire prône le rassemblement de toute la gauche dès le premier tour, nous verrons. Le rassemblement ne se décrète pas, il se construit et va de pair avec la notion de recherche de compromis. Cette dernière est parfois malmenée tant à Nanterre qu’au parlement où sa famille politique agit en véritable parti d’opposition au gouvernement.

Vous pouvez retrouver cette tribune dans le Nanterre info de février 2013

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *