Entrées par Habiba Bigdade

Festival des idées – 2ème édition

4, 5, 6 SEPTEMBRE 2020 – LA CHARITÉ-SUR-LOIRE Nous avons plus que jamais besoin d’idées et de projets ! Au cours de ce Festival des Idées 2020, s’il faudra respecter des gestes barrières, nous n’en continuerons pas moins à faire tomber les murs qui séparent et qui divisent. A l’été 2019, le Festival des Idées […]

Journée mondiale de l’état d’urgence environnementale : « Nous avons le pouvoir de changer les choses »

« Les catastrophes écologiques ont fait progresser la prise de conscience de l’opinion publique. Une nouvelle génération réclame son droit à exister dans un Monde préservé et à préserver ce Monde. Comment ne pas entendre son appel ? », questionne le collectif ACT NOW, pour la Journée Mondiale de l’état d’urgence environnementale et climatique.

,

Pour une journée mondiale de l’état d’urgence environnemental et climatique !

Article original publié dans Médiapart le 22 juin 2020 L’ONU doit reconnaître la nécessité de consacrer une journée dans l’année à l’état d’urgence environnemental et climatique. C’est l’objectif poursuivi par le collectif Act Now créé par le cinéaste Maga Ettori et plus de 300 personnalités qui en appellent les 193 membres de l’ONU à déclarer […]

Tribune: Au cœur de la crise, construisons l’avenir

J’ai signé avec plus de 150 personnalités de gauche un texte appelant à un état d’urgence sociale, à tourner la page du productivisme et saisir le moment pour engager la transition écologique et les transformations sociales et économiques trop longtemps différées. Cette tribune a été publiée simultanément dans plusieurs médias : Libération, Mediapart, Politis, Regards, L’Humanité et L’Obs le 14 mais 2020.

,

« Les musulmans doivent avoir accès à une sépulture en accord avec leurs dernières volontés »

Dans une tribune au « Monde », un collectif de 62 élus de différents partis politiques, emmené par Khadija Gamraoui, conseillère régionale d’Ile-de-France, s’inquiète du fait que, pendant la crise liée au coronavirus, les carrés musulmans des cimetières n’arrivent pas à accueillir toutes les personnes récemment décédées.