Née en 1977, j’ai grandi à Nanterre et ai fait mes études supérieures à Jussieu. J‘exerce le métier de responsable qualité dans un centre hospitalier du Val d’Oise, syndiquée à la CFDT.

J’ai adhéré au PS en 2000, à la veille de l’élection présidentielle de 2002. Je me suis engagée pour les valeurs du socialisme de Jaurès, de la lutte contre l’injustice qui me révolte tous les jours sur tous les plans.

Militante d’Attac dans mes premières années de militantisme, je participe à la mobilisation pour l’annulation de la dette des pays en développement et à une mission de solidarité au Liban.

En 2001, j’ai cofondé Deux Mains Solidaires, une association agissant dans le domaine de la solidarité auprès d’élèves de Nanterre, Colombes, Paris, en partenariat avec les équipes pédagogiques des écoles primaires ou encore avec le service jeunesse d’ Aubervilliers (OMJA) à l’époque présidé par Jaques Salvator, pour faire découvrir aux jeunes d’ici, les réalités de la jeunesse au Sénégal. Ces partenariats se sont fait à travers des projets culturels et épistolaires, qui ont été  mis en œuvre auprès de nos hôtes.

En 2005, je préside la section locale de la Ligue des Droits de l’Homme Nanterre-Suresnes-Rueil-Malmaison, pour laquelle j’ai mené plusieurs actions et mobilisations auprès de nos concitoyens (réunions publiques, gestion d’un collectif, partenariats avec d’autres associations et partis politiques), dont les votations citoyennes sur le droit de vote d’étrangers qui ont contribué à faire avancer cette question dans l’opinion publique. En parallèle, je rejoins la CA de section du PS au sein du courant « nouveau parti socialiste ».

En 2008, je suis à la fois candidate aux élections cantonales et sur la liste municipale de la gauche rassemblée Nanterre élue au premier tour. Je me vois confiée la délégation de présidence du conseil de quartier du Chemin de l’ile qui a toujours été mon quartier. Au dernier congrès, en 2008, je suis désignée par mes camarades trésorière de la section PS de Nanterre.

Le droit vote pour les étrangers aux élections locales et le soutien aux travailleurs et familles sans papiers sont des questions pour lesquelles je n’ai jamais arrêté de militer, en tant que membre du comité régional de la LDH. De ce fait en 2009, je suis désignée déléguée fédérale aux droit des étrangers, afin de représenter aussi le PS 92 dans de nombreux collectifs. Cela m’a aussi permis de rejoindre le secrétariat national des droits de l’homme.

En 2010, je suis candidate aux élections régionales sur la liste conduite par Jean Paul Huchon, dans une ambiance dynamique et joviale qui s’est traduite par une vague rose au niveau national, plus importante qu’en 2004, qui fut une fois de plus un camouflet pour le gouvernement en place.

Dernièrement lors de l’intégration de Nanterre à l’intercommunalité du Mont Valérien (Nanterre, Suresnes, Rueil-Malmaison), en janvier 2011, je suis élue conseillère communautaire déléguée au stationnement et à la circulation.

En janvier 2012, je élue présidente de la  Fédération des Hauts de Seine de la Ligue des Droits de l’Homme.

En mars 2014 je suis élue au conseil municipal de  Nanterre, je suis déléguée à la Santé et aux politiques de prévention santé. Simultanément je suis élue conseillère communautaire au sein de l ‘ agglomération du Mont Valérien ( Nanterre- Rueil-Malmaison- Suresnes).

En  juin 2015, à l’issue du congres du Parti Socialiste, dans la quelle j’ai fait campagne pour la motion B « A gauche pour gagner » menée par Christian Paul, je suis élue secrétaire de section du PS Nanterre, et intègre le conseil fédéral du PS 92.

Mon discours du 23 mai 2017 au meeting de Nanterre