Le Parti socialiste appelle à participer jeudi 29 janvier dans toute la France aux manifestations

Ci dessous le communiqué du parti socialiste.

Cette manifestation j’espère sera à la hauteur de la déception et du mal être des français depuis l’avènement du sarkozysme.

Oui c’est la crise, oui il faut descendre dans la rue « to demonstrate » et c’est le cas de le dire, notre mécontentement, face aux solutions des riches pour les riches, et ceux qui en ont besoin, circulez il n’y a rien à voir.

Plan de relance pour les grosses entreprises qui ont fait des bénéfices en 2008, cheque cadeaux aux banques, et les PME? et les retraités? et les p’tits salaires?

Privatisation de la poste, diminution des dotations aux collectivités locales, suppression des RASED, diminution des budgets alloués aux hôpitaux, reforme de la carte judiciaire, main mise sur le service public audio visuel, diminution du temps de parole au parlement, et après?

D’après Eric Woerth, ministre du budget “ce n’est pas nécessairement la meilleure réponse en ce moment aux problèmes que traverse le pays que de chercher à mettre beaucoup de gens dans la rue » il faudrait ne pas manifester quand ça va mal ? Et donc manifester quand tout va bien avec des fleurs aux mains, en masse et crier vive l’empereur Sarkosy !

Mais où va-t-on ?

Soyons nombreux ce jeudi, manifester est encore un droit !

Le 27 janvier 2009 Un appel à la mobilisation pour la défense de l’emploi, des salaires, du pouvoir d’achat, de la protection sociale et des services publics face à la crise, a été lancé le 15 décembre dernier par la CGT, la CFDT, FO, la CFTC, la CGC, la FSU, l’UNSA et Solidaires, puis repris dans les branches professionnelles du privé et l’ensemble des services publics.

Dans toute la France, des manifestations interprofessionnelles se tiendront. Le Parti socialiste soutient et appelle à la participation de toutes et tous.

Cette mobilisation dont on reconnaît déjà qu’elle sera d’ampleur est l’expression collective de l’inquiétude des Français face à la crise économique, et celle de leur volonté d’appeler le gouvernement à un changement de cap radical.

SARKOZY et FILLON ne semblent pas prendre la mesure de cette situation et s’entêtent dans une politique douce avec les puissants et dure avec les plus fragiles. Nos concitoyens les plus en difficultés souffrent d’une qualité de vie qui se dégrade et d’un pouvoir d’achat en berne.

Dans la rue, il nous faut aujourd’hui tirer la sonnette d’alarme pour réclamer qu’une politique nouvelle, qui réponde aux inquiétudes des Français, soit mise en place. Gage au Parti socialiste, avec toute la gauche, de donner un débouché politique à cette protestation et de formuler des propositions concrètes. C’est tout le sens du plan anti-crise annoncé la semaine dernière par Martine AUBRY.

Le Parti socialiste appelle donc à participer jeudi 29 janvier dans toute la France aux manifestations, et pour l’Île-de-France à la grande manifestation qui partira de la Place de la Bastille à 14h.

Comme convenu avec les organisations syndicales, dans le respect de l’indépendance de chacun, le Parti socialiste sera présent le long du trajet pour soutenir les manifestants, en organisant un point fixe boulevard des Filles du Calvaire au niveau du Cirque d’hiver. Il appelle tous ses militants à rejoindre les manifestations et, en ce qui concerne l’Ile de France, à être massivement présent à ce « point fixe. »

Communiqué de Claude BARTOLONE Secrétaire national aux Relations extérieures

1 réponse
  1. Gérard Eloi
    Gérard Eloi dit :

    Bonjour Habiba, Ton rappel de l’importance de la grande manifestation de demain, avec la démonstration claire de tout ce qui va mal, est le bienvenu. Mais…que reste-t-il comme marge de manoeuvre ? NS vient de dire, sans vergogne :  » J’écoute, mais je tiens pas compte ». Les interventions hier, en séance publique à l’assemblée, de Fillon, Sauvadet et Copé étaient nauséabondes d’arrogance, de mensonge et d’hypocrisie. Avec la démonstration malsaine d’un pouvoir bien cadenassé : majorité = 289, députés UMP = 309 ( plus 9 apparentés !). Pour une motion de censure, il aurait donc fallu convertir tout le  » Nouveau Centre » ( mission impossible quand on entend Sauvadet) et une trentaine de députés UMP (mission impossible : c’est le parti de la pensée inique,…je voulais dire unique, mais ça revient au même). Je la sentais bien, cette motion de censure. Notamment quand Fillon a parléd’un  » niveau hystériquement bas » (pour historiquement). J’ai pensé : si c’est comme ça qu’il parle de NS, c’est gagné ! A 17 H 35 ( il était même un peu plus), je déchantais… Bon courage pour demain… GE

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *