Lancement le 05/11 de la campagne: “Urgence pour les libertés Urgence pour les droits”

Où sont passées les libertés ?

Le tout pénal, le détournement de la police au mépris de nos libertés, c’est la société de l’enfermement et de l’arbitraire. Avec la surveillance généralisée, c’est la société du chacun pour soi, du fichage et du soupçon, du tous contre tous.

Que deviennent les droits ?

Au nom de la marchandisation et de la concurrence généralisée, les droits sociaux reculent, les services publics sont remis en cause. Alors que la France est plus riche qu’il y a vingt ans, chômage, exclusions, inégalités et discriminations ravagent le corps social.

Rien de tout cela n’est fatal !

Rien ne nous condamne à subir ! En France comme en Europe, des forces associatives, sociales et politiques partagent la conviction qu’il n’est de société que solidaire. Il est temps d’en débattre ensemble, au delà de nos divergences et de nos différences.

C’est parce que nous disons NON à une société de surveillance, de discriminations et d’exclusion, que nous disons OUI à une société de libertés, d’égalité sociale et de solidarités.

La Ligue des droits de l’Homme invite les citoyennes et les citoyens, leurs associations, organisations syndicales et politiques, à en débattre largement. A penser ensemble un autre chemin vers un avenir plus humain, plus juste et plus solidaire.

3 réponses
  1. Gérard Eloi
    Gérard Eloi dit :

    Bonjour Habiba, Il y avait longtemps que je n’avais plus commenté sur ton blog. Je viens de lire que tu sais conserver cette belle énergie pour défendre nos valeurs humanistes, avec tes billets consacrés à la Liberté ! Liberté menacée en France, encore un peu plus depuis l’arrivée sur la scène politique du député douillet, que l’on dit parfois « ministrable ». On célèbre le 2Oème anniversaire de la chute du mur de Berlin. Mais en France, on construirait bien un mur censé protéger l’identité nationale. Quant à douillet, il voit plus petit : il se contenterait de réenfermer les femmes entre les 4 murs de leur cuisine-buanderie. Je n’invente rien : http://centpenseespourvous.blogspot.com/2009/11/pour-lump-la-femme-est.html Je suis grand-père depuis lundi dernier d’une souriante petite Juliette. Je ne voudrais pas qu’elle soit enfermée dans un monde où les lois sont éructées par des gros dégueulasses comme ce douillet…

    Répondre
  2. Gérard Eloi
    Gérard Eloi dit :

    Après un comm surtout d’humeur, je reviens dans le thème de ton billet. Tu dénonces la privatisation des services punlics, la marchandisation à outrance,…et tu as raison. Mais nous ne sommes pas sortis de cette sinistre auberge : Grand Emprunt. C’est la trouvaille de ns et son clan. Mais il a soigneusement omis de signaler que cette opérationi va forcément passer par les banques, et continuer à les engraisser. Banques qui, grâce à la crise, ont obtenu 20 milliards de « prêts » de l’Etat. 20 milliards qui vont « rapporter » (?) à cet Etat 700 millions,…soit un petit 3,5 %, mais on a « oublié » de nous dire à quel taux l’Etat aux caisses vides a trouvé ce pactole. 700 millions pour une soixantaine de millions de personnes ( qui sont chroniquement dans le rouge : déficit de la SECU 30 milliards). Mais dans le même temps, ces 20 milliards d’aides PUBLIQUES ont rapporté aux traders d’une seule des banques assistées (BNP Paribas) plus de 3 milliards d’euros ! Cherchez l’erreur. Je n’invente rien : Banques : prêts à 3,5 % http://www.latribune.fr/entreprises/banques-finance/banque/20091027trib000437589/banques-l-etat-va-recevoir-713-millions-d-euros-d-interets.html Traders http://www.rfi.fr/contenu/20091105-france-encadre-bonus-traders Tout va très mal, et ce n’est pas fini : http://trends.rnews.be/fr/economie/politique-economique/12-1635-49485/le-spectre-de-la-bulle-plane-a-nouveau.html#topPage Bon courage, Habiba…

    Répondre
  3. Habiba Benaddi Bigdade
    Habiba Benaddi Bigdade dit :

    Effectivement, ton billet sur Douillet est édifiant. D’autre part nous sommes entrés dans une ère bien particulière en France, ou il faut être vigilant des à présent.

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *