,

Les socialistes opposés au syndicat intercommunal d'études – Communiqué de presse

Projet de syndicat intercommunal d’études : un faux-nez pour l’extension de La Défense

Le 4 juin 2010_Hauts-de-Seine

Les élus socialistes des villes de Courbevoie, La Garenne-Colombes, Nanterre, Puteaux, Rueil-Malmaison et Suresnes rejettent fermement le projet de syndicat intercommunal d’études et de projets du territoire des deux Seine dont l’objet n’est autre que de permettre l’extension de La Défense et d’accompagner l’action du futur établissement public d’aménagement de la Défense et de Seine-Arche (EPADESA).

En effet, le projet du gouvernement pour l’EPADESA n’a pas évolué la fusion est consommée, et même si l’extension du périmètre est limitée les ZAD sont décrétées.

Rien n’indique que le modèle de développement obsolète et énergivore, sans aucune considération des populations locales a évolué.

Rien ne permet de recadrer les enjeux au niveau métropolitain. Le Syndicat Paris Métropole est le bon espace démocratique pour ces études; sa commission sur l’Ouest parisien existe et travaille. A quoi bon un nouveau syndicat ?

Dans ce contexte, les élus PS ne sauraient cautionner la mise en place d’un syndicat d’études où l’opposition ne sera pas représentée. Il ne ferait que préfigurer une intercommunalité centrée sur le quartier d’affaires, dont le développement plus que jamais reste dicté par l’État.

Les élus PS des six villes concernées défendent une vision très différente avec la volonté de constituer et d’approfondir des projets territoriaux partagés pour créer des espaces de vie à visage humain,, avant tout élargissement précipité et de circonstance.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *