Intervention lors du conseil municipal du 17 mai 2011

Dans le cadre de l’opération « Un bateau Francais pour Gaza », la municipalité de Nanterre par la voix de son conseil municipal tenu le 17 mai 2011, a decidé de verser une subvention de 1000€ à l’association France Palestine de Nanterre.

Vous trouverez ci dessous le contenu de mon intervention à ce sujet.

Intervention lors du conseil municipal du 17 mai 2011, délibération 94 Habiba Benaddi Bigdade

En tant que socialistes nous tenions à saluer cette initiative, à laquelle le Parti Socialiste de Nanterre est signataire. Nous sommes fiers de compter parmi les nanterriens des citoyens du monde attachés à la cause palestinienne, qui se traduit par l’existence de plusieurs associations et par leur dynamisme.

Il y a bien sûr l’association France Palestine de Nanterre pour laquelle nous accordons la subvention, qui coordonne localement le collectif « Un bateau français pour Gaza », et à ce sujet le vendredi 20 mai, est organisé l’événement « 6 heures pour la Palestine » dans le hall des congres à partir de 18h. Mais aussi Nanterre Palestine qui participe activement à la grande mission internationale « Bienvenue en Palestine » du 8 au 16 juillet 2011 afin de manifester leur soutien à une paix juste et durable au proche orient, ils tiennent en ce moment même une rencontre de présentation à l’Agora.

Au-delà de toutes ces manifestations internationales dans lesquelles les associations sont actives, il faut aussi continuer à encourager politiquement le processus de paix.

Le parti socialiste se réjouit de l’accord du 27 avril entre le Fatah et le Hamas en vue de la formation d’un gouvernement provisoire regroupant des personnalités indépendantes pour préparer des élections législatives et présidentielles d’ici un an.

Cet accord permet la réconciliation inter-palestinienne en prévoyant également l’élection des membres du Conseil national palestinien sur lequel est fondé l’Organisation de Libération de Palestine (OLP).

Cet accord est une victoire pour les Palestiniens, l’unité des Palestiniens est indispensable à la relance du processus de paix. Mais, elle n’est pas suffisante. D’autres partenaires de la paix, les Etats-Unis, l’Union européenne et Israël en particulier doivent également assurer pleinement leur responsabilité. La relance du processus de paix débouchant rapidement sur la création d’un Etat palestinien viable et souverain à côté d’Israël est la meilleur réponse que le monde, notamment les Israéliens et les palestiniens pourront apporter au mouvement pour la démocratie dans l’ensemble de la région.

Le mouvement pour la reconnaissance d’un Etat palestinien va s’amplifier et le gouvernement israélien s’honorerait à prendre en compte cette nouvelle donne décisive pour la paix qui nous savons fragile, vu les derniers événements ce dimanche.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *