,

Hommage à la mémoire d’Abdennbi Guémiah, 3 novembre 2012

La famille Guémiah et les amis d’Abdennbi Guémiah, organisent, samedi 3 novembre, à 18 heures, un hommage à la mémoire de ce jeune nanterrien, victime d’un crime raciste et sécuritaire il y a 30 ans.
Le 23 octobre 1982, un habitant d’un pavillon tirait à coup de fusil sur Abdennbi Guémiah alors qu’il rentrait chez lui, à la cité de transit Gutenberg de Nanterre. Le 6 novembre, Abdennbi décédait des suites de ses blessures, à l’âge de 19 ans.
La mort de ce jeune nanterrien, lycéen apprécié, membre fondateur de l’association Gutenberg, qui s’occupait de la scolarité des enfants, qui participait à la vie lycéenne et à l’action collective pour le relogement décent des habitants de la cité, entraîna une forte mobilisation, à Nanterre et au-delà.
Autour de la famille, les Amis d’Abdennbi, le comité des résidents et l’association Gutenberg s’engagèrent alors pour que Justice soit rendue à Abdennbi et à sa famille, et aussi pour continuer par l’action collective son combat pour le relogement décent de tous et pour le droit de vivre dans la dignité.

Trente après ce drame, la Ville se joint à la famille Guémiah, aux Amis d’Abdennbi, aux anciens du comité Gutenberg, et les proches, pour organiser un après-midi d’hommage et de mémoire.
Pour honorer son souvenir et la mémoire de cette période de l’Histoire de Nanterre, une rencontre publique aura lieu le
samedi 3 novembre 2012, à partir de 14h, à la Maison du Chemin de l’île de Nanterre.
Autour de témoignages, de présentation de documentaires d’époque, d’une exposition photo, cette page de l’Histoire de Nanterre sera abordée, revenant sur ce tragique événement et les combats qu’Abdennbi portait.
A 18 heures, un temps de commémoration aura lieu devant la plaque à la mémoire d’Abdennbi devant le collège André Doucet, puis à l’emplacement de la cité de transit Gutenberg aujourd’hui disparue.

Je vous  recommande ce blog en hommage à la cité blanche- Gutenberg gérée par l’association du même nom, ou vivait Abennbi.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *